comment squirter

Vous savez que les gens reprochent aux films de Disney de donner des attentes irréalistes en matière d’amour ? Eh bien, je reproche au porno de me donner des attentes irréalistes en matière de sexe. Si le porno était un indicateur de la vie sexuelle quotidienne des gens, nous ferions tous jaillir des torrents de bonheur érotique à chaque apogée. Désolé, mais non.
Cela dit, l’incroyable sensation sexuelle qu’est de squirter (gicler) n’est pas totalement impossible. Apparemment, pour certaines femmes, cela vient naturellement. Mais pour d’autres, il est possible d’apprendre à squirter avec de la pratique et l’expérience. Et oui ! Comment squirter ? Avant de répondre à cette question en 10 étapes, mesdames, un petit rappel s’impose !

Qu’est-ce que le squirting ?

Bien qu’il y ait encore beaucoup de débats, Madeleine Castellanos, médecin, note que « ce liquide, retenu dans la vessie, est libéré lorsqu’une femme a un orgasme ». On pense que cela implique les glandes de Skene (situées près de l’extrémité de l’urètre qui produisent ce liquide lors de la stimulation du point G).
Le terme « squirting » est un peu mal choisi, car le liquide n’est pas toujours expulsé sous forme de giclée », explique Jess O’Reilly, PhD, animatrice du podcast Sex With Dr. « Il peut s’agir d’un goutte-à-goutte, d’un filet ou d’un jaillissement ». Certaines personnes « peuvent sentir le liquide être expulsé, mais dans de nombreux cas, vous ne le remarquez même pas jusqu’à ce que vous vous leviez et que vous voyiez une tache humide sous vous », ajoute Jess O’Reilly. Le liquide qui s’écoule peut-être « laiteux ou clair » et peut donner l’impression que vous vous êtes fait pipi dessus, explique la sexologue Debra Laino, DHS. Le volume de liquide expulsé peut également varier. « Certaines femmes auront plus de liquide, d’autres moins, en fonction de leur corps et de l’expérience vécue », explique Debra Laino. Dans le cas d’un liquide conséquent, on parle de femme fontaine.

Mais pourquoi cette hype autour du squirting ? Le Dr Castellanos fait remarquer que la sensation peut être fantastique. Une étude a montré que près de 80 % des femmes qui ont fait l’expérience du squirting ont déclaré que cela avait amélioré leur vie sexuelle. « L’urètre contient toutes ces terminaisons nerveuses, comme peuvent en témoigner toutes les personnes qui ont déjà eu une infection urinaire », explique-t-elle. « Il est très sensible. Ainsi, lorsque vous produisez et expulsez ce liquide, en même temps que vous avez un orgasme ou que vous êtes stimulée sexuellement, cela peut être une expérience très très agréable ». « Beaucoup de gens pensent que c’est le summum de l’orgasme… Mais je ne suis pas d’accord avec cela », explique le Dr Castellanos. « Pour certaines personnes, le squirting augmente considérablement l’orgasme, et pour d’autres, il ne fait rien ou l’atténue ».

Bien sûr, vous ne le saurez jamais tant que vous n’aurez pas essayé. Alors, si vous êtes toujours curieux du squirting, voici un guide d’expert étape par étape pour tenter votre première fois.

1 / Préparez votre lit… au cas où

Si vous réussissez à squirter ou gicler, les choses risquent d’être un peu « salissantes ». On vous recommande donc de prendre des précautions si vous craignez de tremper vos draps.

2 / Assurez-vous d’être bien hydraté

Pour être honnête, cela n’a pas fait l’objet de recherches, mais les experts affirment que cela pourrait être utile en théorie. « Certaines personnes affirment que l’hydratation facilite la réponse sexuelle, y compris l’orgasme et la giclée », déclare O’Reilly. « Dans l’ensemble, rester hydraté est bon pour la santé, ce qui peut favoriser le bon fonctionnement sexuel. Il faut également tenir compte de ceci, selon Laino : « La déshydratation peut entraîner une plus grande difficulté à avoir un orgasme et peut même rendre les rapports sexuels douloureux, ainsi qu’une baisse d’énergie. »

3 / Laissez-vous suffisamment de temps pour vous exciter

Faites preuve de patience envers vous-même et votre corps. « Il faut parfois un certain temps pour s’y habituer », explique Antonia Hall, psychologue et auteur de The Ultimate Guide to a Multi-Orgasmic Life (Guide ultime pour une vie multi orgasmique).

Vous devez également réduire autant que possible les autres pensées stressantes. « Rappelez-vous que, pour la plupart des femmes, le sexe commence dans le cerveau », dit Sparks. « Commencez à vous séduire mentalement tôt dans la journée. Cela va de la conversation coquine au nettoyage de la chambre à coucher pour qu’il n’y ait rien qui vous stresse.

4 / Commencez par vous concentrer sur le clitoris

« Concentrez-vous d’abord sur la stimulation de votre clitoris, car cela aidera à faire affluer le sang dans la région et à préparer votre point G« , explique Mme Hall.

O’Reilly suggère d’utiliser un Rabbit sextoy comme le We-Vibe Nova, qui « fournit une double stimulation clitoris et point G ». Le Womanizer OG peut pareillement être un jouet intéressant grâce à la technologie pleasure-air pour créer une sensation de succion du clitoris », explique O’Reilly.

5 / Ensuite, exercez une forte pression sur le point G

Lorsque vous êtes excitée, insérez votre majeur et votre annulaire à quelques centimètres à l’intérieur du vagin et frottez votre point G, situé à l’avant de la paroi vaginale, explique Mme Hall.

Pour information : vous devrez le faire pendant une période prolongée (c’est un marathon, pas un sprint !). « Ce sur quoi vous appuyez est en fait le tissu érectile qui entoure l’urètre », explique le Dr Castellanos. « En caressant ce tissu, vous modifiez l’angle de l’urètre par rapport à la vessie, ce qui facilite l’expulsion du liquide. Pour améliorer vos chances de gicler, détendez les muscles du plancher pelvien pendant que vous stimulez le point G.

6 / Un sextoy peut vous aider

Pour vous aider, vous pouvez utiliser des sextoys qui stimulent votre clitoris et/ou votre point G. N’hésitez pas à lire notre article « Les meilleurs sextoys pour squirter« .

7 / Ne stressez pas de faire pipi

Beaucoup de femmes ont envie de faire pipi lorsqu’elles sont sur le point d’atteindre un orgasme. Mais cette envie est souvent provoquée par le liquide qui s’écoule des glandes de Skene situées derrière le point G, explique Hall.

Et même si de l’urine sort, ne stressez pas, dit Vanessa Marin, sexologue. « Le sexe est désordonné et il y a déjà beaucoup de fluides en jeu, alors même si c’était de l’urine, qui s’en soucie ? (Mais si cela peut vous rassurer, vous pouvez aller aux toilettes avant de commencer).

8 / Contrôlez les muscles du plancher pelvien

Selon Mme Sparks, il est utile de contrôler ses muscles pelviens. « Lorsque la pression commence à augmenter, vous aurez l’impression d’avoir envie de faire pipi, c’est le moment d’utiliser les muscles du plancher pelvien », dit-elle. « Ne les serrez pas, mais poussez-les… comme si vous vouliez expulser l’urine. Cela demande de l’entraînement, mais c’est faisable ».

9 / Essayez de vous détendre dans l’instant présent

Faire de votre mieux pour être détendue lorsque vous sentez que l’orgasme est en train de venir vous aidera grandement à atteindre votre objectif. « Certaines personnes rapportent que lorsqu’elles se crispent, cela entrave à la fois la sensation orgasmique et la production de liquide », explique O’Reilly.

« Beaucoup disent que le fait de se coucher permet à leurs muscles de se détendre et de profiter pleinement de l’expérience de squirter« , reconnaît le Dr Laino. « Il en va de même pour l’orgasme en général : laisser son corps se détendre tout en maintenant une certaine tension et en fléchissant les muscles [du plancher pelvien] permet d’obtenir également plusieurs types d’orgasmes.

10 / Ne soyez pas trop dur avec vous-même si cela ne fonctionne pas

Par-dessus tout, le Dr Castellanos conseille de faire preuve de compassion envers soi-même si l’on n’arrive pas à faire éjaculer le liquide.

Si vous ne réussissez pas du premier coup – ou même après plusieurs tentatives – cela signifie simplement que votre corps a naturellement tendance à empêcher que quelque chose ne sorte de l’urètre pendant que vous êtes occupée. Détendez-vous, appréciez les sensations, et si ça arrive, ça arrive !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *